Protection contre les surtensions transitoires et permanentes dans les petits commerces

Les petits commerces tertiaires, comme tout autre secteur d’activité économique, sont de plus en plus dépendants d’équipements très complexes, dont les composants électriques et électroniques sont très sensibles aux surtensions transitoires et permanentes. La protection contre les surtensions des installations et des équipements n’est pas toujours réalisée correctement, ce qui a un impact sur la sécurité des personnes et des biens, et entraîne des dommages économiques difficiles à assumer pour un commerce de ces caractéristiques.

Les surtensions sont des augmentations de tension dans le réseau électrique, mesurées entre deux conducteurs. En fonction de leur durée, elles sont classées en surtensions transitoires (qui sont très courtes, de l’ordre de la microseconde) ou en surtensions permanentes (qui durent plusieurs cycles).

Les surtensions transitoires et permanentes sont très dommageables pour les petits commerces tertiaires. D’une part, elles peuvent entraîner la perturbation des systèmes connectés, provoquant une interruption du service et des opérations, ainsi que d’éventuelles pertes et corruptions de données, et d’autre part, elles peuvent être à l’origine de pannes informatiques. De plus, elles peuvent provoquer une surchauffe et endommager les composants des équipements (cartes de circuits imprimés et autres éléments), ce qui pourrait détruire les équipements et les installations électriques, voire provoquer des incendies. Dans certains cas, la dégradation des composants électroniques et électriques se développe sans que l’utilisateur s’en aperçoive, mais entraîne une diminution de la durée de vie de l’équipement et augmente la probabilité de dysfonctionnements.

Tout cela se traduit par des pertes économiques, soit directement en devant remplacer les éléments endommagés, soit indirectement par l’interruption des processus. Plus important encore, les surtensions peuvent également présenter des risques pour les personnes présentes sur les lieux.

Pour toutes ces raisons, une protection adéquate contre les surtensions est nécessaire pour assurer le bon fonctionnement des équipements et des services, tant dans des circonstances normales que dans des situations qui génèrent des surtensions.

Dans ce qui suit, nous allons expliquer plus en détail les surtensions transitoires et permanentes, en mettant l’accent sur les solutions développées par Aplicaciones Tecnológicas S.A. pour la protection efficace des petits commerces du secteur tertiaire.

Surtensions transitoires : leurs causes et le fonctionnement des dispositifs de protection

Les surtensions transitoires peuvent avoir différentes origines, notamment la foudre, les processus de commutation des machines, les hausses de tension occasionnelles et les harmoniques. Les surtensions transitoires les plus courantes sont celles provoquées par la commutation de machines de grande puissance ou par des commutations et/ou des défauts dans le système électrique, et les plus destructives sont celles générées par les orages électriques.

Les normes de sécurité exigent que la protection électrique classique agisse pour des courants supérieurs à 30 mA afin d’éviter tout risque d’électrocution. En comparaison, le courant de la foudre est généralement de plusieurs dizaines de milliers d’ampères (un million de fois supérieur)1 et peut causer des décès, des incendies et la destruction d’équipements.

Bien que la plupart des systèmes électriques soient équipés de mesures de sécurité (disjoncteurs automatiques, magnétothermiques et différentiels) pour éviter les courts-circuits et les décharges électriques aux personnes, leur activation lente ne les protège pas contre les surtensions transitoires.

Les dispositifs de protection contre les surtensions (SPD) sont complémentaires à cette protection conventionnelle. Leur objectif est de maintenir la continuité du service et de réduire la probabilité d’incidents causés par des surtensions transitoires à un niveau acceptable pour la sécurité des personnes et des biens.

Les SPD sont inactifs en présence de petites distorsions du signal et de surcharges du réseau, mais lorsqu’un pic de surtension transitoire se produit, ils réagissent immédiatement (environ 20-100 nanosecondes), conduisant le courant à la terre et protégeant l’équipement connecté. Après avoir absorbé la surtension, ils retournent à leur état inactif et n’affectent plus le fonctionnement du signal.

Les dispositifs de protection contre les surtensions (parafoudres) doivent non seulement être capables de supporter tout le courant qui leur parvient, mais ils doivent également laisser sur la ligne une tension supportable pour les équipements qui y sont connectés. Il est donc important de connaître les caractéristiques de ces équipements connectés.

Les SPD sont sélectionnés en fonction du calcul du risque (risque de surtensions du site et risque des équipements connectés). En général, plusieurs dispositifs de protection coordonnés sont utilisés, disposés en plusieurs étapes séquentielles afin de répondre aux exigences de résistance au courant et de laisser des tensions résiduelles qui ne sont pas dangereuses pour les équipements.

Il convient d’installer des dispositifs de protection contre les surtensions sur toutes les lignes entrant et sortant du bâtiment, ainsi que sur toutes les lignes reliées à des équipements sensibles, qu’il s’agisse d’alimentation électrique, de télécommunications ou de transmission de données.

pequeños negocios small businesses surges overvoltages sobretensiones sobretensoesCauses des surtensions permanentes et fonctionnement des dispositifs de protection contre les surtensions

Les surtensions permanentes sont des augmentations de tension de plus de 20% de la valeur nominale du réseau de distribution, maintenues sur plusieurs cycles ou de façon permanente. Elles sont dues à la décompensation des phases en raison d’une rupture du neutre, d’une connexion défectueuse du conducteur du neutre, d’une baisse de la consommation ou de défauts dans les postes de transformation.

Les dispositifs de protection contre les surtensions permanentes déconnectent l’installation du réseau électrique qui subit la surtension. Cette déconnexion peut être réalisée en agissant sur un disjoncteur automatique ou différentiel, ou sur un dispositif à reconnexion automatique. Dans le premier cas, le dispositif de protection doit comporter une bobine d’émission, et la réinitialisation ou la reconnexion s’effectue manuellement. Dans le second cas, le dispositif peut être un contacteur, de sorte que le réarmement soit automatique. Cette deuxième option est particulièrement recommandée pour les zones non surveillées.

Solutions d’Aplicaciones Tecnológicas S.A. pour les surtensions

La protection contre les surtensions dans le domaine commercial est similaire à la protection des logements, mais elle doit être adaptée aux besoins de chaque entreprise et aux caractéristiques de l’installation.

En général, les petits commerces du secteur tertiaire (tels que les magasins, les ateliers, les restaurants, etc.) ne disposent pas de beaucoup d’espace pour l’installation de parafoudres. C’est pourquoi la solution la plus adaptée est l’utilisation de systèmes combinés, qui intègrent la protection contre les surtensions transitoires et permanentes dans le même dispositif. Aplicaciones Tecnológicas S.A. recommande la série ATCONTROL/R COMPACT, parafoudre de type 2 pour branchements monophasés, KIT ATCONTROL/R, parafoudre de type 2 pour lignes triphasées, et ATPLUG CONTROL, parafoudre monophasé embrochable de type 3.

La série ATCONTROL/R COMPACT d’Aplicaciones Tecnológicas S.A. agit lorsqu’elle détecte des surtensions ou des sous-tensions permanentes en déclenchant un relais interne ; et se reconnecte automatiquement au réseau lorsque celles-ci cessent. De plus, s’il détecte une surtension transitoire, il dérive le courant à la terre et réduit la tension à un niveau qui n’est pas dangereux pour les équipements connectés.

Pour les lignes triphasées, la série KIT ATCONTROL/R coupe la ligne lorsqu’elle détecte une surtension ou une sous-tension permanente, protégeant ainsi les équipements installés. Comme l’ATCONTROL/R COMPACT, il s’agit également d’un dispositif de protection à réarmement automatique, de sorte que lorsque la surtension permanente cesse, le dispositif de protection reconnecte le contacteur. Il agit également contre les surtensions transitoires.

Pour une protection fine des équipements les plus sensibles, la série ATPLUG CONTROL est constituée de dispositifs de protection embrochables et reconnexion automatique qui protègent contre les surtensions permanentes, transitoires et sous-tensions. Face aux surtensions permanentes ou sous-tensions, ils déconnectent l’alimentation de la prise de courant. Une fois que les surtensions ont cessé, le dispositif de protection reconnecte l’alimentation à la charge. Comme ATCONTROL/R COMPACT et KIT ATCONTROL/R, les dispositifs de protection ATPLUG CONTROL protègent également contre les surtensions transitoires.

La protection contre les surtensions transitoires et permanentes est essentielle pour éviter les risques de sécurité pour les personnes, les pannes et la destruction des équipements, ainsi que la réduction de leur durée de vie utile. Aplicaciones Tecnológicas S.A. dispose des meilleures solutions, testées dans des laboratoires officiels et indépendants conformément aux normes en vigueur, pour protéger les petits commerces du secteur tertiaire.

Si vous souhaitez plus d’informations pour savoir quels dispositifs de protection contre les surtensions utiliser et où les placer dans votre commerce, vous pouvez nous contacter en cliquant sur le lien suivant.

Références

  1. Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo. NTP 1084 Prevención De Riesgos Laborales Originados Por La Caída De Rayos. Notas técnicas de prevención (2017).