La norme concernant les installations électriques ratifie que le revêtement en cuivre des piquets en acier doit être d’au moins 250 microns d’épaisseur auto-configurables

Le revêtement en cuivre doit être maintenu après la pose du piquet dans la terre, en protégeant l’électrode de la corrosion.

L’IEC 60364 est la norme internationale des installations électriques de basse tension. Dans cette norme, la section 5-54 traite des mises à la terre en détaillant,  entre autres choses, les matériaux et les dimensions des électrodes et des conducteurs avec lesquels elles sont réalisées. Cette norme spécifie que l’épaisseur de la couche de cuivre qui recouvre les piquets en acier doit être d’au moins 250 microns comme cela est également exigé dans les normes de protection contre la foudre.

La norme admet une exception : cette épaisseur peut être réduite à pas moins de 100 µm dans les cas où des précautions spéciales sont prises pour empêcher tout dommage mécanique du cuivre pendant l’installation. C’est-à-dire que si les piquets ont un revêtement de moins de 250 microns, ils doivent être installés toujours avec un orifice déjà réalisé de  plus grande taille que le piquet, de telle sorte que le revêtement de cuivre ne soit pas endommagé pendant l’enfoncement. Puis, l’orifice devra être rempli avec un composé de type bentonite pour assurer un bon contact de l’électrode avec la terre. Tout ce processus rend l’installation plus couteuse et augmente les possibilités de mauvais contact avec la terre et le risque de corrosion de l’électrode.

Télécharger ici plus d’informations sur nos électrodes en acier de cuivré

Références recommandées : AT-077H, AT-041H et AT-098H