Sécurité au travail - condamnation pour décès causé par la foudre - AT3w
securite-au-travail-condamnation-bresil-accident-du-travail-impact-de-la-foudre-orage-electrique

Sécurité sur le lieu de travail : condamnation au Brésil pour un accident du travail causé par la foudre pendant un orage

Sécurité sur le lieu de travail – Un récent arrêt brésilien a créé une jurisprudence sur la responsabilité des propriétaires d’une exploitation agricole dans la mort par l’impact de la foudre d’un travailleur en 2019, pour avoir ordonné la poursuite des travaux sur le terrain lors d’un orage. La prise de décision subjective, basée sur des critères de probabilité de foudroiement ou sur des méthodes traditionnelles, met en danger la vie des personnes. Il existe au contraire, comme l’indique la norme brésilienne ABNT NBR 16785 sur la détection des orages, des systèmes qui permettent d’objectiver la décision et de sauver les travailleurs et les biens du risque imminent d’un coup de foudre.

Au Brésil, le Tribunal Supérieur du Travail (TST) du Brésil a récemment condamné les propriétaires d’une ferme rurale pour le décès d’un travailleur en janvier 2019, considérant que l’accident n’était pas un événement fortuit et qu’il y avait eu négligence pour maintenir le travail dans le champ lors d’un orage.

L’accident s’est produit le premier jour de travail du vacher, en janvier 2019. Il était environ deux heures de l’après-midi, lui et le contremaître de la ferme allaient aider un autre travailleur à séparer le bétail. Tous deux se dirigeaient vers le corral lorsqu’il a commencé à pleuvoir. Malgré les avertissements des travailleurs, suggérant de se réfugier dans un entrepôt voisin, le contremaître a ordonné de continuer les travaux. Quelques instants plus tard, le vacher, qui montait à cheval, a été frappé par la foudre, ce qui l’a tué sur le coup ainsi que l’animal.

La décision du TST précède celle du Tribunal du Travail du Mato Grosso, qui a condamné le propriétaire de la ferme en première instance, malgré l’allégation principale selon laquelle il s’agissait d’un événement fortuit, d’une situation dans laquelle il n’était pas possible de prévoir ou de prendre des mesures de sécurité sur le lieu de travail pour éviter un coup de foudre.

L’arrêt dit cependant que, face au risque évident, il aurait dû suspendre les activités, en se basant uniquement sur le fait que les conditions orageuses rendaient l’environnement de travail manifestement dangereux et que la possibilité de foudroiement dans les environs était prévisible.

Sécurité en cas d’orage – Cibler la décision pour l’équilibre entre la sécurité au travail et l’efficacité opérationnelle

Chaque année, des milliers de morts et de blessés sont causés par la foudre dans le monde. Malgré ces chiffres, leur nombre diminue chaque année grâce aux systèmes de prévention et de protection. Dans les secteurs d’activité économique, notamment ceux où l’on travaille à l’extérieur et où l’on manipule des matériaux inflammables, la sécurité sur le lieu de travail et l’efficacité opérationnelle doivent aller de pair avec des systèmes de protection contre la foudre (SPF) fiables.

Face au risque d’orage, les arrêts prématurés sont économiquement préjudiciables, tandis que les arrêts trop tardifs peuvent mettre des vies humaines en danger. De même, une reprise trop précoce de l’activité normale, considérant que l’orage est déjà passé, expose à nouveau le personnel, tandis qu’un temps d’arrêt excessif entraîne des coûts économiques.

Il existe aujourd’hui deux grandes catégories de détecteurs d’orages : ceux basés sur la mesure du champ électromagnétique, évaluant le rayonnement électromagnétique généré par la foudre, et ceux basés sur la mesure du champ électrostatique. La différence de temps de réponse entre ces deux types de détecteurs a des implications importantes pour envisager la mise en œuvre de mesures préventives, puisque les uns se basent sur la distance des coups de foudre précédents (détecteurs de champ électromagnétique) et les autres sur la variation du champ électrostatique atmosphérique (capteurs de champ électrostatique).

Afin de réduire les temps d’arrêt inutiles et donc d’en réduire le coût et d’éviter les dommages corporels, la norme brésilienne ABNT NBR 16785 stipule que des systèmes de détection d’orages fiables avertissent à la fois de l’approche et de la formation d’orages au-dessus de la cible. Ainsi, la décision de suspendre les travaux à l’air libre est prise en fonction de critères objectifs : la mesure du champ électromagnétique (approche) et, surtout, du champ électrostatique (formation). Selon la norme brésilienne et la norme internationale IEC 62793:2020 « Protection contre la foudre – Système d’alerte aux orages », le champ électrostatique est le seul indicateur de risque fiable, car il détecte toutes les phases de l’orage.

Sécurité sur le lieu de travail et anticipation face au risque d’orage électrique – Le système ATSTORM®

Le système ATSTORM®, développé et breveté par Aplicaciones Tecnológicas S.A., est un système local d’alerte conçu pour prévenir les risques liés aux orages électriques. ATSTORM® émet des alertes en se basant sur la mesure du champ électrostatique et dispose également d’un capteur électromagnétique qui étend sa zone de monitoring, ce qui permet de définir un état de pré-alerte. Ce système collecte des informations en temps réel à partir des unités de détection et les transmet à AT-CLOUD via la technologie de Internet of Things (IoT). À l’aide d’algorithmes spécialisés, ATSTORM® estime le risque d’orage sur le site, en identifiant les conditions qui nécessitent une alerte.

Le transfert des données vers un serveur centralisé permet d’adapter les algorithmes des alertes pour en améliorer l’efficacité, de corréler les données avec d’autres sources pour optimiser le système, d’ajuster les algorithmes aux changements éventuels du site et de surveiller l’état des équipements pour effectuer une maintenance prédictive.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement du système ATSTORM®, vous pouvez nous contacter en cliquant sur le lien suivant et télécharger gratuitement l’ebook Gestion avancée des risques liés à la foudre.

Vous pouvez également assister à l’un de nos webinaires portant sur la sécurité en cas d’orage en cliquant sur le lien suivant.

Nouvelles connexes

Risques liés à la foudre lors d’événements sportifs en plein air. Comment prévenir les accidents ?

Festivals en plein air : sécurité en cas d’orages électriques lors de grands concerts

Parcs photovoltaïques : la sécurité face aux orages électriques dans le secteur de l’énergie solaire

COMMENCEZ À SAISIR ET APPUYEZ SUR ENTRÉE POUR RECHERCHER