La détection d’orages comme outil de prévention des accidents dans l’industrie minière

Les orages électriques sont des phénomènes naturels inévitables qui peuvent causer des dommages importants aux biens, aux services, l'environnement et même provoquer le décès de personnes. L'industrie minière est l'une des plus vulnérables puisqu'elles opèrent souvent dans des zones ouvertes et impliquent l'utilisation d’une machinerie lourde ainsi que la manipulation et le stockage de matériaux inflammables, ce qui augmente les risques pour les employés (Occupational Safety and Health Administration, 2016).

Selon une étude réalisée par l'industrie de l’assurance américaine, la foudre provoque des pertes annuelles de plus de cinq milliards de dollars (Hartford Insurance Co., 2006). Un exemple flagrant dans l’industrie minière est celui des foudroiements sur la mine d’or de Porgera en Nouvelle-Guinée en 2006, qui ont provoqué des coupures de courant de plus de trois mois, entraînant des pertes quotidiennes de 700 000 $ (National Lightning Safety Institute, 2008).

Cependant, les coûts économiques ne sont que l’un des nombreux effets de la foudre sur l’industrie minière. Ses conséquences vont jusqu’à des pertes humaines et des dommages environnementaux.

Les employés effectuant leur travail dans les mines sont l’un des profils les plus touchés par le risque de chute de la foudre due aux atmosphères inflammables dans lesquelles ils exercent leur activité. Les tâches les plus risquées sont celles liées aux communications, au forage et au transport des matériaux en raison de leur emplacement dans la mine.

Il est essentiel que les exploitations minières soient conscientes des conséquences de ce phénomène naturel et prennent des mesures pour réduire et même éviter les dommages potentiels. Pour y parvenir, les experts conseillent l’utilisation combinée de technologies permettant une prévention adéquate et une protection contre les risques liés à la foudre.

Protection préventive dans les mines

Les techniciens conviennent qu'il est essentiel d'utiliser des systèmes d'alerte précoce pour avertir les parties responsables de chaque phase d'un orage (initiation, croissance, maturité et dissipation) afin de prendre des mesures préventives telles que l'activation de générateurs, l'arrêt des activités de préparation des charges, de report du passage des personnes sur les ponts de transport, d'évacuation des zones à risque ou d'activation de protocoles anti-incendie.

Cette anticipation est possible grâce à la combinaison de capteurs de champ électromagnétique et du champ électrostatique de certains détecteurs d'orage. D'une part, le capteur de champ électromagnétique permet de détecter les orages actifs dans lesquels des coups de foudre se produisent déjà et se rapprochent de la zone minière, tandis que le capteur de champ électrostatique alerte ceux qui se forment dans la zone que l’on souhaite protéger. De cette manière, des informations fiables et précises sont obtenues permettant d’éviter les accidents potentiels.

L'utilisation des deux capteurs dans un système d'alerte précoce des risques d'orages électriques, comme ATSTORM®, permet également de réduire le temps d'arrêt de l'activité qui se traduit par une économie importante pour les entreprises.

L'inefficacité de la formule 30/30

Il est recommandé d'utiliser un détecteur de risque foudre local, au lieu de la traditionnelle formule 30/30 qui établit l'arrêt des activités pendant 30 minutes si le temps entre la foudre et le tonnerre est inférieur à 30 secondes. Bien qu’elle soit une règle couramment utilisée, son efficacité est très limitée.

La formule 30/30 permettrait de connaître l’existence d’orages situés à une distance maximale de cinq miles (8 Km), bien que les experts s’accordent à penser qu’il faut utiliser les alertes d’un minimum de 10 miles (16 Km) , distance à laquelle l’oreille humaine est incapable d’entendre le tonnerre.

Des études récentes (Holle R., Lopez RE, 1998) montrent que plus de 80% des blessures et des décès dus à la foudre se produisent en dehors de la zone où la pluie est concentrée en raison de l’orage. Il n’est donc pas souhaitable voire dangereux, de seulement tenir compte de la distance où il se trouve. Au contraire, la surveillance conjointe des champs électrostatiques et électromagnétiques fournit des informations locales sur les risques, évitant ainsi les accidents.

En conclusion, le dispositif le plus recommandé pour protéger la sécurité des travailleurs dans les zones ouvertes est un système d'alerte local contre le risque de foudre, tel que le ATSTORM® développé par Aplicaciones Tecnológicas. Cette technologie permet de connaître les informations les plus fiables et les plus précises en évitant les accidents et en réduisant les coûts liés aux arrêts d’activité inutiles.

Protection externe contre la foudre

Il est important de garder à l'esprit que la protection préventive ne remplace pas la protection externe, mais la complète et évite les risques d'accident du travail pour le personnel travaillant dans des zones ouvertes et vastes telles que les mines.

Pour augmenter la sécurité, toutes les exploitations minières qui le permettent devraient être équipées d'un système de Paratonnerres à Dispositif d'Amorçage (PDA), ainsi que d'une protection contre les surtensions, protégeant ainsi les travailleurs des dommages matériels et des structures en présence de tensions de pas et de contact.

Le principal avantage de ce type de paratonnerre réside dans le fait qu’il émet, contrairement à d’autres systèmes, un traceur ascendant continu avec un temps d’avance permettant d’anticiper la descente du coup de foudre et de le capturer avant tout autre objet dans son rayon de protection. En conséquence de quoi, sa zone de protection est plus large et la zone, où le courant de la foudre est conduit et dissipé, est mieux localisée.

Dans le cas d'un Paratonnerre à Dispositif d'Amorçage DAT CONTROLER® REMOTE, il est conçu pour être totalement autonome grâce à un système de contrôle à distance du dispositif, sans avoir à accéder à son emplacement pour en vérifier le bon fonctionnement.

En conclusion, les mines présentent des caractéristiques qui en font des lieux à haut risque, exposés à la foudre, ce qui peut affecter la sécurité des employés et l'environnement. Les responsables de ces entreprises doivent être conscients de l’importance de l’utilisation de technologies de pointe pour éviter ces accidents.

À Aplicaciones Tecnológicas, nous avons une grande expérience de l’industrie minière, la protection et la prévention contre la foudre de la plus grande mine de fer à ciel ouvert au monde en est la parfaite illustration. Si vous avez besoin de conseils sur la protection contre la foudre, contactez-nous.