La sécurité dans le secteur de la construction

L’Administration de la Sécurité et de la Santé au travail (« Occupational Safety and Health Administration », OSHA) des États-Unis, déclare dans son rapport sur la sécurité dans le secteur de la construction que des précautions doivent être prises pour éviter le danger de la foudre pour les travailleurs. Rien qu’en Grande-Bretagne, selon le 401e numéro de la revue scientifique The International Journal of Meteorology, il est précisé qu’au cours des 30 dernières années, les activités liées au travail ont représenté 15 % de tous les décès dus aux décharges électriques.

Au vu de ce pourcentage, l’OSHA stipule dans son rapport que les employé(e)s et leurs responsables, doivent considérer la foudre comme un véritable danger professionnel et prendre des précautions pour éviter les risques éventuels qui en découlent. Le rapport précise également que les plans d’action d’urgence (EAP en anglais) doivent être clairement identifiés et inclure des protocoles de sécurité en cas de foudre.

Selon l’OSHA, ce protocole doit :

  • Informer les responsables et les employé(e)s lorsque le tonnerre ou les éclairs, ou tout autre signe annonciateur d’un orage imminent, sont perçus.
  • Indiquer comment les employé(e)s sont informé(e)s de la nécessité de se mettre à l’abri.
  • Identifier les emplacements et les besoins en matière d’abris en cas d’orage.
  • Indiquer les délais de réaction nécessaires au personnel pour atteindre les abris en toute sécurité.
  • Déterminer quand les activités de travail en plein air doivent être suspendues et quand elles peuvent reprendre sans risque de coups de foudre.
  • Définir le temps nécessaire pour évacuer les clients et le temps nécessaire aux employé(e)s pour atteindre le refuge.

Le rapport souligne également l’importance de publier de manière visible des informations sur les mesures de sécurité contre les orages pour les ouvriers du bâtiment.

Par ailleurs, l’agence du Département de la Santé et des Services Sociaux des États-Unis (CDC) souligne certaines mesures de protection importantes telles que :

  • Connaître les prévisions météorologiques quotidiennes pour savoir quelles peuvent être les conditions à venir.
  • Éviter les structures élevées telles que les toits, les échafaudages, les poteaux électriques ou téléphoniques, les échelles, les arbres et les machines lourdes comme les pelleteuses, les grues et les tracteurs.
  • Éviter les matériaux conducteurs d’électricité
  • NE PAS toucher les matériaux ou les surfaces qui conduisent l’électricité, notamment les échafaudages métalliques, les équipements métalliques, les fils électriques et téléphoniques, l’eau, les canalisations et les conduites d’eau.
  • Ne pas s’approcher des explosifs.

Aplicaciones Tecnológicas comprend que la protection contre la foudre dans le secteur de la construction est parfois compliquée. Chaque chantier peut présenter des problèmes différents (nombre de grues, taille de la construction, emplacement…) et doit être étudié séparément, mais il existe des mesures de prévention qui peuvent et doivent être appliquées pour éviter les dommages causés par les décharges de la foudre.

ATSTORM®, le système expert local d’alerte précoce pour la prévention des risques d’orages électriques.

La détection des orages peut, dans de nombreux cas, être la mesure de protection la plus efficace dans le cas d’entreprises disposant de grands espaces de travail en plein air. Le détecteur d’orages ATSTORM® est un outil idéal pour la protection de ces risques car il permet de prendre des mesures préventives à l’avance, minimisant ainsi les effets possibles de la foudre.

Fonctionnement du détecteur d’orages ATSTORM®

Le système de détection d’orages ATSTORM® évalue le champ électrostatique et électromagnétique de la zone à protéger. La surveillance locale est effectuée au moyen de deux types de capteurs qui évaluent le risque d’orages électriques :

La surveillance du champ électrostatique permet de détecter les conditions préalables à la formation d’orages électriques dans la zone à protéger.

La surveillance du champ électromagnétique permet de détecter les orages actifs s’approchant dans un rayon de 40 km.

L’objectif du système est d’identifier, aussi longtemps à l’avance que possible, le risque de formation ou d’approche d’un orage sur le site de construction, ce qui permet aux responsables de la PRT (Prévention des Risques du Travail) sur le chantier de prendre des mesures préventives en temps utile.

Si votre lieu de travail ne dispose pas de protection extérieure contre la foudre (paratonnerres), ni de mesures préventives contre les orages électriques, vous pouvez suivre ces conseils de prévention pour plus de sécurité.

Notre entreprise, Aplicaciones Tecnológicas, a une grande expérience dans le domaine de la prévention et de la protection contre la foudre et notamment dans le secteur de la construction. Si vous avez besoin de plus d’informations sur la manière de protéger votre chantier, contactez-nous. Nous réaliserons une étude en fonction des normes en vigueur et de vos besoins spécifiques.