Quels sont les effets et conséquences de l’impact de la foudre sur les travailleurs dans une zone ouverte?

La Note Technique de Prévention NTP 1084, publiée en Espagne par l’Institut National de Sécurité et d’Hygiène au Travail, décrit, parmi beaucoup d’autres aspects, les effets et conséquences de l’impact direct de la foudre sur les travailleurs à l’air libre.

La formation de la foudre est impossible à éviter. Elle représente une grande concentration d’énergie et un danger pour la vie des personnes. Cependant, des mesures de prévention et de protection peuvent être prises pour réduire les dommages que les décharges de la foudre peuvent occasionner aux travailleurs.

 

Les effets de la foudre sur les personnes (dans un rayon de 100 mètres) peuvent être extrêmement graves :

 

Brûlures de la peau.

Rupture des tympans.

Lésions de la rétine.

Chutes par onde de choc.

Chutes par raideur musculaire.

Lésions pulmonaires et osseuses

Stress post-traumatique

Décès en raison d'un arrêt cardiaque, d'un arrêt respiratoire ou de lésions cérébrales.

 

Un choc électrique par un coup direct de la foudre peut toucher les personnes qui exercent leurs métiers à l’extérieur, comme les activités agricoles et d'élevage, l’installation d’équipements sur les toits, les travaux sur les plates-formes pétrolières, les activités dans les aéroports ou ports de plaisance, l’entretien des installations (par exemple : des lignes électriques, des pylônes de télécommunication, des éoliennes, etc..) ; les chantiers de travaux publics, la construction d’un bâtiment, etc..

 

L’impact direct de la foudre sur une personne travaillant dans une zone ouverte peut lui causer des blessures graves, voire mortelles, si le courant de la foudre circule vers la terre à travers de son corps. Et même si la foudre frappe à côté de la personne, il y a un risque d’électrocution en raison des tensions de pas et de contact.

 

C’est pourquoi, les mesures de prévention et de protection qui préviennent ou réduisent les dégâts de la foudre doivent être pris compte dans les plans de prévention au travail. La NTP 1084, entre autres, classe les mesures de prévention par paratonnerres et parafoudres comme permanentes, et les détecteurs d’orages comme mesures temporaires.